Pourquoi ce projet?

Celles (et ceux) qui ont déjà essayé de faire leurs courses en vrac me comprendront….

Le faire en vitesse « entre la guitare et le foot le mercredi » est une illusion :  si on n’a pas planifié sa liste et prévu des récipients propres adaptés, on finit par craquer pour les sachets en papier disponibles dans le magasin.

Je l’ai fait aussi, au début. Et je me suis retrouvée avec des piles de sacs papier chez moi : en réalité je n’ai pas réduit des déchets, je les ai seulement transférés d’une poubelle à l’autre.  Certes c’est du papier (peut-être même biodégradable ou compostable).
Mais imaginons :  si tout ce qui est emballé en plastique aujourd’hui passait en paquets carton, ce serait toujours une catastrophe écologique, non ?

 

Pour bien faire, c’est un peu le parcours du combattant.  Il faut

1️⃣planifier sa liste de courses
2️⃣préparer ses récipients propres adaptés
3️⃣ne pas les oublier en partant
4️⃣les tarer à l’entrée du magasin
5️⃣choisir le bon récipient selon le type d’ingrédient et la quantité souhaitée
6️⃣les remplir sans renverser (parfois on se bat avec le distributeur…)
7️⃣trouver le bon couvercle
8️⃣tout réouvrir à la caisse pour que ce soit encodé correctement (pas de codes barres…)
9️⃣retransvaser à la maison dans les bocaux définitifs
🔟et passer l’aspirateur

 

Un petit mojito 🍸 bien mérité après tout ça...Avec paille en métal bien sûr! 😅

Seule une poignée de courageuses Lara Croft (ou aventurières Koh-Lanta) arriverait à faire ses courses de la semaine de cette façon.

Il est urgent de trouver un système plus accessible.

J’ai donc imaginé, testé, et analysé plusieurs solutions logistiques (et je continue à le faire). Mon but : vous proposer de faire vos courses en mode « zéro-déchet » et surtout zéro-tracas..

Je fais mes courses en vrac